Le gaspillage des fruits et légumes :

Chaque année, plus de 3 millions de fruits et légumes sont jetés chez nos agriculteurs …
Ce qui constitue des montagnes de fruits et légumes qui ne finiront pas dans vos assiettes, mais dans les poubelles…

Concrètement, c’est plus de 30% des récoltes qui sont gaspillées. Oui, vous avez bien lu, un tiers de notre patrimoine agricole jeté à la poubelle !

Dans cet article, on vous emmène avec nous pour comprendre les problématiques liées aux gaspillages des fruits et légumes et surtout, nous vous montrerons qu’il existe des solutions faciles à adopter dans notre quotidien pour agir et faire changer les choses !

Les causes du gaspillage des fruits et légumes

Tout d’abord, commençons par comprendre les causes du gaspillage alimentaire.

Pourquoi autant de fruits et légumes sont-ils gaspillés ?

  • La date de péremption

Elle est souvent imprimée sur l’emballage des produits alimentaires. Cependant, il est important de rappeler :

  1. Date limite de consommation (DLC) : Cette date, souvent accompagnée de la mention “à consommer jusqu’au…”, est réservée aux produits très périssables, tels que la viande, le poisson et les produits laitiers. Après cette date, la consommation de ces produits peut présenter un risque pour la santé.
  2. Date de durabilité minimale (DDM) : Également connue sous le nom de “date limite d’utilisation optimale” ou “à consommer de préférence avant…”, cette date est couramment associée aux fruits et légumes frais, aux céréales, aux conserves, etc. Passée cette date, le produit ne devrait pas être dangereux pour la santé, mais sa qualité organoleptique (goût, texture, etc.) peut commencer à se dégrader.

Malheureusement, de nombreux consommateurs confondent ces deux types de dates et jettent des fruits et légumes comestibles simplement parce que la date de durabilité minimale (DDM) est dépassée.

Il est donc important de comprendre la différence entre DLC et DDM

  • Les normes esthétiques imposées sur nos fruits et légumes

Le côté obscur du gaspillage alimentaire et c’est malheureusement, l’un des principaux facteurs du gaspillage de fruits et légumes. Concrètement, ces normes imposent des règles spécifiques pour la vente de produits : la taille, le poids, la couleur, l’esthétisme … Si les fruits et légumes ne répondent pas aux normes imposées, ils ne peuvent pas être vendus en magasin. Ils sont rejetés des circuits de distribution classiques et sont jetés… Cela signifie que des quantités considérables de produits parfaitement sains et nutritifs sont gaspillées simplement parce qu’ils ne sont pas assez beaux pour être vendus.

L'impact du gaspillage des fruits et légumes

Problématique environnementale :

Jeter des fruits et légumes n’implique pas seulement la perte du produit final, mais aussi toutes les ressources naturelles utilisées pour les cultiver, ( eau, habitats naturels, biodiversités, sol…) les récolter, les emballer et les transporter. Les émissions de CO2 provenant de ces activités sont gaspillées lorsque les aliments sont jetés. Bas du formulaire.

Problématique économique :

Le gaspillage alimentaire a un impact économique significatif sur les agriculteurs. Lorsque des produits agricoles, tels que des fruits et légumes, sont perdus tout au long de la chaîne d’approvisionnement alimentaire, les agriculteurs en subissent les conséquences. Ils subissent une perte de leur chiffre d’affaires et donc de leur rémunération.

Problématique sociale :

Ce gaspillage de ressources précieuses pourrait être utilisé pour nourrir les personnes dans le besoin, contribuant ainsi à la faim et à l’insécurité alimentaire. Alors qu’on en jette pleins pour rien !

Mais alors, comment lutter contre le gaspillage des fruits et légumes ?

  • Changer les mentalités en promouvant la diversité : montrez de l’intérêt pour toutes les formes et les tailles de fruits et légumes même les plus originales.
  • Soutenez des initiatives comme www.topinamour.com qui propose des packs apéros composés des tartinades, de jus tous réalisés avec des invendus de fruits et légumes. Vous pouvez retrouver les produits juste ici.
  • Soyez flexible sur l’apparence : N’ayez pas peur d’acheter des fruits et légumes qui ont des imperfections esthétiques. Ils sont souvent tout aussi savoureux et nutritifs que leurs homologues parfaits.
  • Acheter directement auprès de producteurs locaux pour les soutenir et réduire la distance parcourue par les produits, ce qui diminue les émissions de gaz à effet de serre associées au transport.
  • Privilégiez les marchés fermiers, les coopératives agricoles et les épiceries locales.
  • Changer les habitudes de consommation, pour moins gaspiller : acheter des quantités appropriées de fruits et légumes, en fonction de leurs besoins réels. Cela évite l’achat impulsif ou excessif qui peut entraîner un gaspillage ultérieur.
  • Comprendre la distinction entre DLC et DDM
  • Mieux stocker : en rangeant ses aliments dans des endroits appropriés et à la bonne température, ce qui prolonge leur durée de conservation.
  • Utiliser les restes : pour préparer de délicieux plats, des soupes, des smoothies, des sauces, ou même des conserves, réduisant ainsi les pertes.
Le gaspillage des fruits et légumes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *