Coucou les rouspéteurs !

Avant de commencer cet article sur le gaspillage alimentaire, il nous paraissait important de mettre en avant quelques chiffres :

  • Chaque année en France, 20 à 30 kg d’aliments sont jetés par personne, et 7 kg sont encore emballés.
  • 1/3 des aliments que nous produisons sur la planète sont jetés sans avoir été consommés.
  • Les aliments les plus gaspillés dans le monde :

  1. Légumes (43%),
  2. Céréales (25%),
  3. Fruits (14%),
  4. Oeufs (10%),
  5. Viande (4%),
  6. Poisson (2%).

MAIS ALORS, POURQUOI GASPILLONS-NOUS AUTANT ?

Depuis les 5 dernières décennies, les habitudes de consommation ont énormément évolué. Aujourd’hui nous pouvons trouver un large panel de produits qui viennent des quatre coins du monde et par curiosité nous achetons ces produits sans savoir si nous allons les aimer ou si nous en avons besoin.

Puis nous achetons en grosse quantité, sans réussir à tout consommer. On ne se pose même plus de question quand nous jetons cette nourriture. (C’est tellement triste)

Le pire c’est que nous jetons alors que bien souvent, ces produits peuvent encore servir…

Mais nous ne sommes pas les seuls responsables de ce gaspillage.

La production a aussi une grosse part de responsabilité. Effectivement, certaines normes excluent la vente de produits qui seraient pourtant bons à la consommation comme par exemple les produits abîmés, tordus, ou hors “norme”.

On jette et on retire de la vente des endives trop petites, des concombres tordus ou des tomates difformes.

Dans les restaurants ou même la cantines d’entreprises par exemple, on peut remarquer qu’il y a beaucoup de gâchis. Notamment à cause des produits frais qu’on ne peut pas proposer à nouveau le lendemain ou des assiettes trop copieuses qu’on peine à terminer.

Ce gaspillage alimentaire a de graves conséquences en général mais aussi en ce qui concerne le réchauffement climatique. 

Saviez-vous qu’un repas génère en moyenne 3kg de gaz à effet de serre ?
Gaz à l’origine du changement climatique.

Avant d’être dans notre assiette, les aliments ont été cultivés, stockés, transformés, transportés et distribués. Ce qui demande beaucoup d’énergie.

Et en ce qui concerne le transport, les aliments traversent plusieurs continents avant d’atterrir dans nos supermarchés et dans nos assiettes. Par conséquent nous sommes très déconnectés de la source de notre alimentation.

Pour résoudre ce problème de gaspillage alimentaire nous devons tous ensemble se poser les bonnes questions et changer nos habitudes !

  • Au lieu de jeter une banane trop mûre, on l’utilise pour faire un cake.
  • Au lieu de jeter du pain rassis, on le mixe pour en faire de la chapelure.
  • Au lieu de jeter les épluchures de légumes, on les utilise faire pour une soupe.
  • Avant d’aller faire ses courses, on réfléchit au menu de la semaine pour acheter seulement l’essentiel…

Il y a beaucoup d’astuces pour limiter le gaspillage, il suffit simplement de s’y intéresser, de faire fonctionner sa créativité mais surtout, de réfléchir un minimum avant de faire ses courses !

Alors, vous êtes prêts à nous suivre dans ce challenge ?

Commentez tout ce que vous feriez avec des fruits ou légumes trop mûrs, nous sommes toujours preneuses de bonnes idées.

A très vite la team ! 🙂

Alors, vous préférez laquelle ? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *